Philippe Jaroussky © Simon Fowler

STABAT MATER - L’ARPEGGIATA

Festival, Musique à Sablé-sur-Sarthe

  • STABAT MATER - L’ARPEGGIATA

  • Christina Pluhar et son ensemble, Céline Scheen et Philippe Jaroussky, compagnons de longue date, se réunissent autour de la partition la plus célèbre de Pergolèse. C’est retiré dans un monastère aux environs de Naples que le compositeur s’attèle deux mois avant sa mort à l’écriture de cette œuvre qui décrit la souffrance de la vierge au pied de la croix. La théâtralisation du texte est très empreinte du style de l’opéra. Comme le souligne également le complément du programme dédié à des...
    Christina Pluhar et son ensemble, Céline Scheen et Philippe Jaroussky, compagnons de longue date, se réunissent autour de la partition la plus célèbre de Pergolèse. C’est retiré dans un monastère aux environs de Naples que le compositeur s’attèle deux mois avant sa mort à l’écriture de cette œuvre qui décrit la souffrance de la vierge au pied de la croix. La théâtralisation du texte est très empreinte du style de l’opéra. Comme le souligne également le complément du programme dédié à des extraits d’oratorios, les langages musicaux profane et sacré constituent à cette époque des univers poreux. Le Stabat Mater est interprété lors des processions de la fête de la Vierge à la fois par les musiciens professionnels et la foule effervescente. C’est ce mélange subtil que L’Arpeggiata exprimera dans une version à la fois épurée et revigorante de cette œuvre majeure.

    Après des études de guitare classique à l’Université de Graz, Christina Pluhar découvre ses profondes affinités pour le répertoire baroque et la musique Renaissance. Elle se consacre dès lors au luth, au théorbe, à la guitare baroque qu’elle étudie au Conservatoire Royal de La Haye et à la Schola Cantorum Basiliensis. La musicienne se produit à ses débuts comme soliste et continuiste avec de nombreux ensembles. Elle est par ailleurs régulièrement conviée à diriger des orchestres à travers le monde. En 2000, la cheffe fonde L’Arpeggiata, formation avec laquelle elle donne plus de cinquante concerts par an. Le son de l’ensemble, qui s’est constitué autour des cordes pincées, est immédiatement identifiable. Le dernier disque de L’Arpeggiata, Luigi Rossi : La Lyra d’Orfeo – Les premiers castrats à Paris, est paru à l’automne dernier chez Warner classics / Erato. Ce triple album comprenant 21 enregistrements inédits est réalisé avec la collaboration de Philippe Jaroussky, Céline Scheen, Véronique Gens, Valer Sabadus, Jakub Jozef Orlinski et Giuseppina Bridelli.

    DISTRIBUTION

    L’ARPEGGIATA
    Direction et théorbe Christina Pluhar
    Philippe Jaroussky contre-ténor
    Céline Scheen soprano

    Judith Steenbrink, Catherine Aglibut, Filip Rekiec, Lathika Vithanage violons
    Ania Nowak alto
    Rodney Prada viole de gambe
    Diana Vinagre violoncelle
    Leonardo Terruggi double basse
    Josep Maria Marti Duran théorbe, guitare baroque
    Dani Espasa orgue positive
Tarifs

Moyens de paiement

  • Cartes bancaires
  • Chèques bancaires et postaux
  • Chèques Vacances
  • Espèces
  • Tarifs
  • Tarif indiv. adulte

    • Tarif plein : 38 € Tarif réduit : 18 €

Horaires

Horaires

  • Le 27 août 2021 à 21:00
Réserver Je réserve maintenant
Rechercher